Maison de santé et de services - Coulanges-Lès-Nevers

1 Chemin du Chêne, 58660 Coulanges-Lès-Nevers

Un lieu commun
Un lieu commun, au sens noble et positif du terme, un lieu pour les habitants de la commune, un abri pour des services médicaux partagés, un lieu de santé, deux maisons pour mieux vivre-ensemble, ici à Coulanges-lès-Nevers.

Urbanisme & Urbanité
Au service de “la campagne à la ville“ comme défini par les édiles de la commune, par le projet à terme de désenclavement du quartier de la Bonde avec un objectif de qualité environnementale, un premier élément programmatique prévoit ici l’aménagement d’un espace singulier à investir, espace dédié à la santé et aux services, un espace de rencontres complémentaire au village intergénérationnel voisin et à l’ensemble de ce quartier central.

Aller de l’avant, inscrire sur le territoire péri-urbain de l’agglomération neversoise, un lieu en devenir dans un quartier composé de lotissements, fait de pavillons ou maisons individuelles avec jardins et clôtures.

Aussi le parti-pris est celui de prolonger formellement l’esprit du village avec la construction de deux maisons distinctes mais voisines, implantées sur une placette, pour ouvrir à une idée de partage, de rencontre et de simplicité pour la vie des habitants et des usagers, pour que l’ordinaire ne cache pas le potentiel de vivre ici.

A l’entrée du site, l’aménagement d’une placette en prolongement de la rue existante et des espaces verts du village voisin, structure le hameau.
Le jardin créé sur la parcelle hors de l’emprise des bâtiments sera en continuité avec le bosquet existant sur la parcelle mitoyenne. L’aménagement paysager estompera l’impact du bâtiment industriel voisin.

Empreinte architecturale
La Maison de services “des Uns et des Autres“ est en relation avec le futur quartier, en relation physique avec  la Maison de Santé, l’entrée extérieure étant partagée. La Maison de Santé pluri-professionnelle quant à elle se veut clairement identifiée par ses volumes.

Une placette piétonnière et végétalisée, crée un espace de transition tel un parvis.
La voirie, en prolongation de la rue du Chêne, permettra à terme un désenclavement au Sud de la parcelle par une rue traversante depuis la rue des Filles.

Fonctionnalité et habitabilité
Les deux éléments bâtis du programme sont séparés, implantés avec une entrée sur la même placette. Les deux maisons ont leur entrée respective donnant sur cette placette paysagée en prolongement de la rue du Chêne.
Le site est clos par un portail coulissant. Une clôture ferme l’espace du jardin tout en servant de support à la végétation.

Les bâtiments sont de plain-pied. Seul le studio a été volontairement placé à l’étage afin d’offrir un espace d’hébergement personnalisé et une intimité, indépendant des deux espaces recevant du public, accessible directement de l’extérieur.

La Maison de Santé s’articule, depuis l’entrée sous un auvent, de part et d’autre d’un couloir de distribution central, spacieux et contrôlé par l’espace d’accueil, donnant l’accès aux cabinets médicaux individualisés et facilement repérables.
La salle de réunion et le local de pause s’ouvrent au Sud sur une terrasse avec vue sur le val de Nièvre. Ces locaux disposent d’un accès commun ou indépendant des cabinets de consultation, accessible depuis la façade Sud.

La salle d’activités de la Maison de services s’ouvre largement tant sur la placette qu’au Sud avec un jardin aménagé.

Formes architecturales
Au-delà du plan des deux bâtiments où la fonctionnalité doit être effective, la diversité des formes architecturales n’est pas sans rappeler l’échelle des maisons voisines, créant un prolongement à ce quartier, à l’identité même de la ville de Coulanges-lès-Nevers.
Les volumes ont une filiation avec les maisons individuelles par leurs toitures pentues.

La façade d’entrée et la tête de la Maison de Santé sont traitées comme un signal avec un pignon aux ouvertures lumineuses.

Pour la Maison de Santé, l’orientation des façades en Est et en Ouest privilégie l’ouverture des locaux de consultation, en façade Est avec vue sur le jardin et le bosquet voisin, privilégiant le soleil du matin, évitant la gêne et la surchauffe du soleil du Sud-Ouest.

Evolutivité, usages et concertation
Un parti-pris architectural offrant un prêt à vivre-ensemble, permettant à terme une croissance, voire une autre occupation, dans tous les cas une évolution, une adaptation aux besoins sociétaux locaux à venir.
La construction permet une extension de la Maison de la Santé en la prolongeant vers le Sud ou vers l’Est, formant ainsi un espace privatisé dédié.
La distribution intérieure des locaux pourra facilement être modifiée en concertation avec les professionnels.

Aménagement paysager
L’aménagement paysager est étudié par les paysagistes de l’Atelier Passages
. haie végétale et arbres de haute-tige en partie Ouest de la parcelle afin de dissimuler le bâtiment industriel voisin, haie végétale en limite Nord
. arbres haute-tige d’essence locale
. pelouse rustique
. voirie en enrobé et béton désactivé pour la placette
. venelles en calcaire compacté
. bancs massifs sur la placette protégés par des arbres.

(ABW Warnant)

http://abwwarnant.blogspot.com/

Programme

Construction d’une maison de santé composée de bureaux pour les praticiens, d’un secrétariat commun, d’une salle de réunion et de sanitaires en rez-de-chaussée, d’un studio pour l’accueil temporaire d’un médecin ou de stagiaires à l’étage, reliée à une maison de services abritant une grande salle multifonctionnelle (pour les réunions, formations, conférences, ou l’accueil de services ambulatoires d’aide à la personne… )

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

482 m² 

Coûts

853 400 € (HT), communiqué par le maître d'oeuvre

Crédit photos

Aït belkacem, photographe

Date de mise à jour

16/03/2020