Pavillon et square du centre ville - Gignac-la-Nerthe

5 Boulevard Perrier, 13180 Gignac-la-Nerthe

Le projet se situe en face de la mairie de Gignac-la-Nerthe, et prend la forme d’un long pavillon de soixante-dix mètres parallèle au bâtiment de la mairie et presque perpendiculaire à la voirie.

Le square et le pavillon viennent unifier un ensemble d’éléments urbains environnants : la place de la mairie, le Boulevard Perrier, l’ancien lavoir, la grange et les terrains vagues bordant les résidences existantes. Le projet vient ainsi recomposer une centralité autour de ces différents composants.

La démolition d’une maison attenante à la grange permet une prolongation de la place de la mairie de l’autre côté du Boulevard Perrier pour former ainsi environ 3000 m² d’espace public. L’entrée du square est marquée par un pincement entre le pavillon et la grange existante requalifiée, d’où on peut voir apparaître la végétation à l’arrière.

Le pavillon, prolongeant l’axe du bâtiment de la mairie, structure l’espace public du square et forme plusieurs sous espaces, il permet également de regrouper et articuler des usages et programmes différents. Ainsi, il abrite un espace couvert scénique dédiés aux enfants (spectacles de marionnettes), des locaux techniques et de stockage, un espace de festivité pour des évènements organisés par l’équipe municipale, et un amphithéâtre en bout de parcelle, lieu de diffusion culturelle.

Des espaces extérieurs couverts ponctuent l’ensemble du pavillon, dont un patio dédié à la symbolique de l’eau autour d’un bassin alimenté par le puit existant. Celui-ci se prolonge perpendiculairement au pavillon et l’articule ainsi avec le jardin intime, véritable espace provençal planté de tilleuls où des bancs ombragés par des canisses entourent le bassin et donnent sur les jeux d’enfants.

Au Nord du Pavillon, un parvis sous forme d’esplanade minérale longe l’élément linéaire construit. Cet espace fédérateur permet une contemplation du jardin des senteurs le bordant où se trouvent des oliviers et des jardinières plantés d’espèces méditerranéennes. Cette partie davantage végétalisée permet au public de redécouvrir une végétation locale de plantes, et d’admirer le dialogue de la grange requalifiée avec l’architecture de béton du pavillon et le clocher de l’Eglise Saint-Michel en arrière-plan.

Le pavillon présente des façades Nord et Sud enduites blanches, mais des couleurs prennent place dans les renfoncements et recoins des patios abrités. En effet, ces murs sont recouverts de faïences colorées aux couleurs du drapeau provençal, réinterprétation du sol carrelé typique de la région, trouvé dans la maison démolie. Ces carreaux colorés permettent d’identifier le projet et lui donne une image de nouveauté en lien avec la tradition locale.

 

(sur la base des écrits de Architopik le moniteur.fr datant du 11/03/2014)

Programme

Réaménagement urbain du centre-ville, construction d’un pavillon

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

80 m2 SHON et espaces extérieurs : 3000 m²

Coûts

750 000 € HT

Crédit photos

©CAUE13

Date de mise à jour

25/10/2021